Parakymalithon phylloideum

From Rhodalga

Jump to: navigation, search
FAMILY Sporolithaceae

GENUS Parakymalithon MOUSSAVIAN, 1987
SPECIES Parakymalithon phylloideum (BUCUR et DRAGASTAN, 1986)

(contributor: Ioan I. BUCUR)

Current status: valid species.

Contents

Synonymy list

1985.- Kymalithon belgicum.- MOUSSAVIAN, pl. 1, fig. 1-3

1986.- Archaeolithothamnium phylloideum n. sp.- BUCUR & DRAGASTAN, p. 228, pl. 1, fig. 1-9

1987.- Parakymalithon phylloideum n. comb.- MOUSSAVIAN, p. 189, pl. 36, fig. 1-9

1993.- Parakymalithon phylloideum.- MOUSSAVIAN, HÖFLING & HERM, p. 189, pl. 1, fig. 4 (= pl. 36, fig. 1 pars, from MOUSSAVIAN, 1987)

Typification information

Holotype: Pl. 1, fig. 1 and 2 ( = enlargement of fig. 1), in BUCUR & DRAGASTAN, 1986, hosted at the Babes-Bolyai University Cluj-Napoca, Rumania, I.I. BUCUR collection (thin section 33A, N.I. 1101)

Paratypes: Pl. 1, fig. 6, in BUCUR & DRAGASTAN, 1986, I.I. BUCUR collection (thin section 33, N.I. 2231); Pl. 1, fig. 7 and 9, in BUCUR & DRAGASTAN, 1986, I.I. BUCUR collection (N.I. 2232)

Type-locality: 1 km south of locality Doman, on the route Resita-Carasova, Resita-Moldova Noua zone, South Carpathians, Rumania

Stratum typicum: Bioclastic limestone of the Valea Minisului Limestone Formation (Upper Barremian-Aptian).


Diagnosis

Original diagnosis (BUCUR & DRAGASTAN, 1986):

"Thalle en forme de croûte, mince et allongé, à l'aspect d'un fil en coupe longitudinale. La base de l'hypothalle est constituée par une série de cellules minces et longues, obliques par rapport au substratum. La partie supérieure de l'hypothalle est constituée de cellules plus courtes et plus larges qui forment des rangées obliques qui s'inclinent graduellement et deviennent verticales au contact du périthalle. Les cellules de cette partie de l'hypothalle sont calcitisées et ont une couleur jaunâtre, probablement en liaison avec la cristallisation.

Le périthalle est moins développé et consiste en 2-10 rangées de cellules. Chaque rangée de cellules, à peu près, présente à sa partie inférieure une zone micritisée ainsi que, quoique mince, le périthalle à aspect zoné.

Les sporanges, d'aspect ovale-fusiforme, se rangent sur une partie plus large du périthalle, dans les sores et constituent 3-4 rangées en alternance. Sur une rangée, il y a 13-17 sporanges bien rapprochés et séparés par quelques rangées de cellules plus minces et plus allongées que celles du reste du périthalle, mais ces sporanges ne fusionnent pas.

Dimensions : Longueur du thalle : 5 mm au maximum (2-3 fréquemment). Hypothalle : épaisseur: 130-290 (200) µm ; cellules situées à la base: 4-6/40-80 µm ; cellules situées à la partie supérieure : 8-16 (10-20)/12-40 (24-28) µm. Périthalle : épaisseur de la zone dépourvue de sporanges : 45-75 µm ; épaisseur de la zone à sporanges : 240-400 µm ; cellules : dans la zone dépourvue de sporanges : 6-14 (8-10)/10-32 (12-29) µm ; dans la zone à sporanges (sore ?) : 6-12/40-60 µm. Sporanges : 55-87/140-210 µm."

Description

Original description (BUCUR & DRAGASTAN, 1986):

"La longueur du thalle est de 2,17 mm. L'hypothalle présente deux parties distinctes : l'une inférieure, foncée, constituée de rangées de cellules minces et longues (6-8/28-30 µm) et l'autre supérieure, claire, à cause de la calcite blanc-jaunâtre à l'intérieure des cellules plus larges et plus courtes que celles de la partie inférieure (8-10/12-24 µm) (Pl. 1, fig. 1). L'aspect général de l'hypothalle ressemble à celui dénommé "en jet d'eau" (Pl. 1, fig. 2). Les cellules sont divergentes du centre (où elles sont ondulées) vers la partie inférieure ou supérieure.

L'hypothalle présente une structure de type archaeoplithophylloïde. Le périthalle est constitué seulement par quelques rangées de cellules de 8/10-20 µm. Les cellules du périthalle sont remplies de calcite blanc-jaunâtre. A la base, les rangées de cellules sont foncées, empruntant au périthalle l'aspect clairement zoné.

Les sporanges de 55/210 µm sont disposés en sores dans le périthalle.

Les cellules du périthalle appartenant au sore à sporanges constituent des rangées parallèles et sont plus minces et plus longues dans les portions entre les sporanges (4-8/40 µm). Leur taille diminue vers le bord du sore en se rapprochant de dimensions normales des cellules du périthalle. Pendant la constitution des sporanges, le reste du périthalle se trouvait probablement dans une étape de stagnation de la croissance. Les rangées suivantes du périthalle qui recouvrent le sore à sporanges sont clairement zonées.

Les caractères de l'holotype mentionnés ci-dessus sont présents chez la plupart des spécimens d'Archaeolithothamnium phylloideum n. sp. Il faut noter cependant que chez certains individus identifiés dans les Monts Padurea Craiului (Pl. 1, fig. 3-4), le contraste de couleur entre les deux parties de l'hypothalle est plus réduit. Les autres caractéristiques distinctives: thalle mince et allongé (Pl. 1, fig. 3 et 5), zonation évidente du périthalle, sporanges avales-allongés à fusiformes, arrangés en sores dans le périthalle. La coupe horizontale-oblique (Pl. 1, fig. 6) indique que les sporanges sont disposés en 3-4 rangées alternants, ce qu'on peut remarquer aussi chez l'holotype (Pl. 1, fig. 1 et 2) et chez le spécimen figuré Pl. 1, fig. 3.

Dans les lames étudiées, Archaeolithothamnium phylloideum n. sp. apparaît le plus souvent sous forme de fragments allongés de l'hypothalle comprenant 1-2 rangées de cellules du périthalle (Pl. 1, fig. 7) ou complètement dépourvus de périthalle. On rencontre aussi de petits fragments du périthalle conservant une partie réduite des sores à sporanges (Pl. 1, fig. 8 et 9)."

Nomenclatural remarks

The species Archaeolithothamnium phylloideum (BUCUR & DRAGASTAN, 1986) was assigned to the new genus Parakymalithon MOUSSAVIAN, 1987, in the new combination Parakymalithon phylloideum (BUCUR & DRAGASTAN, 1986) MOUSSAVIAN, 1987.

Stratigraphic range

Upper Barremian-Aptian (BUCUR & DRAGASTAN, 1986); Lower Aptian (Eastern Alps) (MOUSSAVIAN, 1985, 1987; MOUSSAVIAN et alii, 1993)

Real distribution

Rumania (Southern Carpathians and Apuseni Mountains) (BUCUR & DRAGASTAN, 1986); Germany (Eastern Alps) (MOUSSAVIAN, 1985, 1987; MOUSSAVIAN et alii, 1993)

Paleoecology

P. phylloideum was found in bioherms and biostromes of the Lower Cretaceous Urgonian facies, as crusts on corals, stromatoporoids, bryozoans and echinoderms, together with other encrusting organisms (including other encrusting corallinaceae).

General remarks

In the original paper describing this species (BUCUR & DRAGASTAN, 1986), the original text of the diagnosis and of the description of the species was intermingled, resulting a quite incomprehensible text of both diagnosis and description. The present diagnosis and description correspond to the original ones in the manuscript.

Bibliographic references

BUCUR I. I. & DRAGASTAN O. (1986).- Archaeolithothamnium phylloideum, nouvelle espèce de Corallinacée du Crétacé inférieur de l'Ouest de la Roumanie.- Revue de Micropaléontologie, Paris, Vol. 28, N° 4, p. 227-232, 1 pl. (pl. 1).

MOUSSAVIAN E. (1985).- Crassethelia suevica nov. gen., nov. sp., eine neue Kalkrotalge (Squamariaceae, Florideae) aus dem Allgäuer Schrattenkalk (Helvetikum, Unterkreide).- Münchener Geowissenschaftliche Abhandlungen, München, Reihe A Geologie und Paläontologie, 6, p. 75-88, 2 pl.

MOUSSAVIAN E. (1987).- Parakymalithon, eine neue Gattung der Corallinaceen (Rhodophyceae) aus der Unterkreide.- Facies, Erlangen, 16, p. 187-194, 1 pl. (pl. 36).

MOUSSAVIAN E., HÖFLING R. & HERM D. (1993).- A3. Facies development of the Eastern Alpine Cretaceous with respect to algal associations. In: HÖFLING R., MOUSSAVIAN E. & PILLER W.E. (eds.), Facial Development of Algae-bearing Carbonate Sequences in the Eastern Alps.- Field Trip Guidebook, Alpine Algae '93, 27 pp. 4 pl. (1-4).

Figures

Plate explanation: Pl. 1, Fig. 1-9 - Parakymalithon phylloideum (BUCUR et DRAGASTAN, 1986)

Image:Pk-phylloideum1.jpg
Pl. 1, fig. 1.- Holotype. Longitudinal section. Doman, Resita-Moldova Noua zone.


Image:Pk-phylloideum2.jpg
Pl. 1, fig. 2.- Holotype. Detail of fig. 1. Doman, Resita-Moldova Noua zone.


Image:Pk-phylloideum3.jpg
Pl. 1, fig. 3.- "Syntype". Longitudinal section. Specimens from Cornet, Apuseni Mountains.


Image:Pk-phylloideum4.jpg
Pl. 1, fig. 4.- "Syntype". Detail of fig. 3. Specimens from Cornet, Apuseni Mountains.


Image:Pk-phylloideum5.jpg
Pl. 1, fig. 5.- "Syntype". Specimen from Telnei Valley, Apuseni Mountains.


Image:Pk-phylloideum6.jpg
Pl. 1, fig. 6.- Syntype (Paratype). Specimen from Doman, the Resita-Moldova Noua zone.


Image:Pk-phylloideum7.jpg
Pl. 1, fig. 7.- Syntype (Paratype). Specimen from Doman, the Resita-Moldova Noua zone.


Image:Pk-phylloideum8.jpg
Pl. 1, fig. 8.- "Syntype". Specimen from Doman, the Resita-Moldova Noua zon


Image:Pk-phylloideum9.jpg
Pl. 1, fig. 9.- Syntype (Paratype). Specimen from Doman, the Resita-Moldova Noua zone.

Personal tools